skip to Main Content

Om… Quelques réflexions


Groupe de mentorat montréalais sous la direction de Tim Ruddy

Il a été demandé aux étudiants d’écrire un court papier sur Om. Après avoir examiné chaque article, j’ai pensé que leur communion donnerait un bon éclairage sur le son Om. Les étudiants se sont regroupés pour le créer. En voici le résultat. Profitez.

Les étudiants: Linda Brosseau, Karen Alexander, Isabelle Petit, Emile Lord and Lea Nivet.

 

 

 

Om Alone
B.K.S. Iyengar écrit dans Light on Yoga, Om/Aum est le son de Dieu, de son omniscience, omniprésence et omnipotence. Aum est la vibration vitale par excellence. Bien que Dieu soit au-delà de la vibration, cette vibration est sa plus subtile création, elle représente la forme la plus proche que l’on puisse être de lui dans le monde physique. (Sutra I:27)

On l’appelle Pranava, la louange au divin et l’accomplissement de la divinité. C’est la meilleure prière, celle qui est la plus proche du coeur et au-delà de la religion. C’est la réalisation du divin en soi.

Le mantra Aum est considéré comme le son primordial de l’Univers ou le mot de Dieu qui se révèle grâce aux organes de perception et d’action, à l’esprit, à l’intelligence et à la conscience. Le mantra Aum doit être répété constamment, avec « vénération, et en méditant sur son sens et les sentiments qu’il provoque ». (B.K.S. Iyengar). La pratique de japa unit celui qui perçoit, l’instrument de la perception et ce qui est perçu : Isvara (Seigneur/Dieu). (Sutra I.28) Edwin Bryant dit : « Tout comme l’image d’une vache apparaît lorsque l’on dit le mot, de la même manière, la pensée du Seigneur surgit dans l’esprit lors de l’écoute et de la récitation de son nom.» (Sutra I:27) Japa est utilisé pour vider l’esprit de ses bavardages et ainsi l’apaiser. La répétition de Pranava avec un esprit méditatif sur Dieu supprime tous les obstacles qui entravent la réalisation du soi. Cela montre la compassion de Dieu pour le pratiquant. (Sutra I.29)

Aum est fait de trois syllabes : a, u, m. Ces trois lettres symbolisent le discours (yak), l’esprit (mind) et le souffle de vie (prana). Mais Aum représente aussi plusieurs triades : celle des trois gunas par exemple : tamas (inertie), rajas (activité), sattva (harmonie) mais aussi les trois genres (père, mère et neutre) ou les trois aspects du temps : passé, présent, futur. Aum représente aussi la triade divine : Brahma, le créateur, Vishnu le protecteur et Siva, le destructeur de l’Univers.

Comme tout pulse et vibre autour de nous, rien n’est jamais vraiment immobile. Le son Aum, chanté, vibre à une fréquence de 432 Hz, qui correspond à la fréquence vibratoire trouvée partout dans la nature. On peut donc dire que Aum est le son de base de l’Univers. En le chantant, nous accédons symboliquement et physiquement à notre connexion avec la nature et les êtres vivants.

Pratiquer le son AUM a également des vertus pratiques. Il permet d’augmenter le volume de la cage thoracique lors de l’inspiration et de vider complètement les poumons lors de l’expiration. En chantant, le « A » on va plutôt le sentir vers l’estomac et la poitrine, le « O » va faire remonter les sensations dans la poitrine et la gorge et le « M » va faire résonner toute la cloison nasale et le crâne. En ce sens, il permet à la fois un massage des organes et une stimulation des glandes qui génèrent les hormones qui régulent les différentes composantes de notre corps (thyroïde, parathyroïde, pituitaire et pinéale)…

Chanter le son Aum au début de la pratique permet à tous les participants de se préparer, il crée un sas de transition entre le monde extérieur et le monde intérieur. Le chanter après la pratique nous laisse avec un sentiment sattvique que nous emmenons dans le monde.

Alors que nous traversons cette pandémie, et malgré que nous ayons eu parfois l’opportunité de nous réunir en classe, la plupart d’entre nous pratiquons le yoga chez nous et nous chantons Aum, seul. Nous questionnant sur ce que cela provoque de chanter et de pratiquer seul et ce que cela fait de chanter ensemble.

Quelle est la différence pour vous ? Qu’est ce que cela crée dans votre corps, dans votre esprit ? Comment ressentez-vous la connexion avec le divin lorsque vous êtes seul ? Quelle différence y a-t-il par rapport à lorsque vous êtes en groupe ? Comment la connexion avec les autres, que ce soit en ligne ou en présentiel, impacte votre Aum ?

 

For the English version of this post, please click here.

Back To Top